BRESIL 

 

RIO DE JANEIRO vers PARATY

  

 

 

  

  Paraty : caïques            Envol  de grues          coucher soleil              Rio : le pain        

(cliquer gauche sur titres ou photos)

- PARATY

- PARANAGUA

- PORTO BELO

Septembre 2002

(75 milles-cap 256°)

PARATY

 

Escale très intéressante,dans le fond d’un golfe très abrité parsemé de centaines d’Iles.

Le SAINT TROPEZ  du BRESIL, PARATY ancienne ville coloniale, centre du marché des Esclaves, qui est classé Patrimoine Historique National, en parfait état de conservation.

 

Ensemble unique : Maisons basses, quelques fois à un étage, portes et huisseries peintes de couleurs vives souvent différentes. Tes toits couverts de tuiles romaines épaisses, certaines habitations avec cour intérieure.

Dans l’ensemble un grand plaisir pour les yeux, sans oublier de très belles chapelles anciennes et au centre une église plus importante.

Les rues relativement étroites ont la particularité d’être toutes pavées de grossiers galets, sont en forme de V pour l’écoulement des eaux de pluie et de Mer. Les grandes marées pénètrent à l’intérieur. 

Un quai en bois autour duquel sont groupés d’un côté les bateaux de pêches, de l’autre les SCHOONERS ou des barcasses, pour promener les touristes.

 

Nous sommes restés là deux jours avec enchantement,

 parmi les oiseaux.

 

 

PARATY: LAT 23°11'896 S-LONG 44°42'009 W

PARATY vers PARANAGUA (254 milles-cap236°)

Le BRESIL est un pays drainé par des quantités de rivières qui se jettent dans des baies immenses, semées d’Iles avec très peu de fond, générant des bancs de sable qui se déplacent tous les jours.

Souvent les ports sont à l’intérieur, comme ici.

Par des chenaux très bien balisés, il a fallu parcourir 15 milles au milieu d’îles, d’îlots et de bancs de sable, pour arriver devant un petit club sympathique mais au ponton visiteur un peu branlant.

La ville n’est pas passionnante.

Un peu à caractère  colonial ancien dont seules subsistent les façades de couleurs différentes, plus de toitures, plus d’intérieur.

 Un marché de poissons dont nous profitons, crevettes, filet de soles…etc.

Les barques des petits pêcheurs sont très amusantes, un peu genre Gondole.

 très cambrées sur l’eau l’arrière un peu plus large que l’avant également relevée et peintes de couleurs voyantes.

Nous sommes dans une rivière et voyons aller et venir les pêcheurs de crevettes dans des barques pétaradantes avec pour équipage le mari et la femme.

Nous progressons par sauts de 40 ou 60milles, de mouillages en mouillages toujours pleins d’intérêt. Départ demain, un peu plus SUD.

  PARANAGUA : LAT 25°38 S-LONG 48°28'W

SORTIE PARANAGUA vers PORTO BELO 

La sortie vers la mer depuis PARANAGUA est pleine d’émotions.

Pour accéder à cette ville il y a un chenal bien balisé sur 15 milles, qui sinue entre des bancs de sable abondants et affleurant. Il faut tenir compte des marées qui génèrent des courants, et aussi du vent.

 Nous calculons bien tout cela ; mais c’estle jour de la plus forte marée d’équinoxe.

Aux dernières bouées sur 2 milles, nous nous trouvons devant une barre de 1m à 1.5m de haut qui nous malmène durant 20 minutes avec un fort courant de travers.

On croise un cargo en sens inverse, dans ce chenal si étroit. Le bateau pique du nez et claque dans les vagues, se redresse, le pont ruisselle d’eau. La tension règne sur le pont!

C’est à cet endroit que Joshua SLOCUM perdit son premier bateau AQUIDNECK et qu’il reconstruisit lui-même LIBERTADE, à ANTONINA ville dans le fond de la baie.

Il est reparti en Amérique avec sa famille.

PORTO BELO 

 

 Petite baie sympathique avec un yacht club, des bateaux de pêche, une petite ville  balnéaire. Nous nous sommes mis à l’ancre devant une plage petite.

 A terre avec l’annexe, quelques courses, Internet avec difficultés, dont la lenteur est éprouvante.

 Deux nuits tranquilles et départ pour l’île de SANTA CATARINA  par le canal du même nom.

Navigation superbe entre terre et île avec un bon vent arrière.                            

 

 

vers FLORIANOPOLIS